Neurosciences et stress​

La MBSR - Réduction du stress par la pleine conscience

La MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) ou « Réduction du stress basée sur la pleine conscience » est le nom donné par Jon Kabat-Zinn au programme qu’il développe à la clinique de réduction du stress du centre hospitalier du Massachusetts depuis 1979, devenue maintenant le CFM, Center for Mindfulness in Medecine, Health Care, and Society. 
Conçue initialement pour réduire le stress dû à la maladie, aux douleurs chroniques, aux traitements pénibles, cette méthode a contribué largement à l’amélioration de la qualité de vie de nombreux patients.  Plus de 17 000 personnes ont aujourd’hui suivi ce programme d’éducation au « prendre soin de soi ». Plus de 5000 médecins et d’innombrables professionnels du soin de par le monde s’y réfèrent dans leur travail quotidien lorsqu’ils sont aux prises avec la souffrance humaine.

Source : association-mindfulness.org

Meditation et Neuroscience

Mathieu Ricard présente son livre « Cerveau et Méditation » écrit en collaboration avec un scientifique Wolf Singer.
Il explique les effets de la méditation et de la pleine conscience observés depuis plus de 30 ans ainsi que des découvertes récentes.
Cumulant lui même plus de 50 000 heures de méditation (ou entraînement de l’esprit) comment avec une vingtaine de minutes par jour des effets sur la baisse du stress et l’augmentation de l’immunité ont été constatés après seulement 3 mois.

Science et méditation

Depuis quelques années, la science occidentale rend visible les effets positifs des pratiques méditatives sur le fonctionnement du cerveau, sur l’orientation de l’attention ou la régulation des émotions.

Le cerveau des personnes qui méditent est étudié par des méthodes scientifiques car il est le siège d’une activité spécifique qui favorise régulation des émotions et la compassion

Méditer pour se soigner ? Pour les méditations psychothérapiques, c’est un bénéfice pour sa santé physique ou mentale.

La méditation améliore les variables de santé (le niveau de stress la tension artérielle ou la tolérance à la douleur), la qualité de vie selon différentes pathologies (sclérose en plaque, cancer du sein, …régression des symptômes pour le psoriasis) et apporte de nombreux bénéfices au plan psychologique : ressentis positifs en hausse, capacités d’autocompassions avec des bénéfices comme meilleure observance des traitements et des régimes et aussi diminution des cycles de ruminations anxieux et dépressifs. Source france inter.

Fermer le menu