Les risques psychosociaux​

Troubles de la concentration, du sommeil, irritabilité, nervosité, fatigue importante, palpitations… Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes liés à des risques psychosociaux. Le phénomène n'épargne aucun secteur d'activité. Indépendamment de leurs effets sur la santé des individus, les risques psychosociaux ont un impact sur le fonctionnement des entreprises (absentéisme, turnover, ambiance de travail…). Il est possible de les prévenir.

Sous l’effet des mutations du monde du travail telles que la complexité grandissante des tâches, la réduction des temps de repos, l’individualisation du travail ou encore les exigences accrues de la clientèle, la prise en compte des risques psychosociaux est devenue incontournable.

Chiffres clés

  • En France, 47 % des actifs occupés déclarent devoir (toujours, souvent) se dépêcher
  • 31 % déclarent devoir cacher leurs émotions, faire semblant d’être de bonne humeur (toujours, souvent)
  • 27 % disent ne pas pouvoir régler par eux-mêmes les incidents
  • 36 % signalent avoir subi au moins un comportement hostile dans le cadre de leur travail au cours des 12 derniers mois
  • 33 % disent ne pas éprouver la fierté du travail bien fait (toujours, souvent)
  • 24 % craignent de perdre leur emploi

(Source enquête Conditions de travail 2013)

Les risques psychosociaux (RPS) correspondent à des situations de travail où sont présents, combinés ou non :

  • du stress : déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ;
  • des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés : harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes ;
  • des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…).

Ce sont des risques qui peuvent être induits par l’activité elle-même ou générés par l’organisation et les relations de travail.
Source : INRS.fr

 

Obligations des entreprises

La France est en retard dans la prévention, pourtant obligatoire.

Avec la mise en place du plan Santé au travail (2010-2014), les entreprises ont désormais une obligation de résultat en termes de réduction des risques psychosociaux, en agissant notamment sur le stress de leurs salariés, et en menant des actions préventives contre l’épuisement professionnel et la dépression.

Le coût du stress au travail

L’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail a évalué que 50 à 60% de l’absentéisme sont dus au stress. En France, le coût social du stress a été estimé en 2007 entre 2 et 3 milliards d’euros. Il s’est multiplié depuis lors.

Gestion des stress au travail, en entreprise grâce à des outils qui ont prouvé leur efficacité sur la réduction du stress et des émotions qui nous perturbent. Expérience d’intervention auprès des dirigeants avec l’Association Progrès du Management. Utilisation de méthodes d’attention corporelles, de respirations conscientes, de méditation (mindfulness), de relaxation, de mouvements harmonisant le corps et l’esprit. Intervention à Montpellier, dans l’Hérault, dans la région Languedoc Roussillon, Occitanie et PACA. Retour au calme et à la clarté de l’esprit pour manager et prendre des décisions efficaces et cohérentes.Consultants, aide à la gestion des ressources humaines.

Fermer le menu